cheminement d'une ex CF

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  moustache le Jeu 18 Jan 2018 - 10:39

J'aime bcp ta franchise dénuée de tout côté "BisounoursLandViendezdansmabande"
Je n'ai jamais douté de mon choix mais quand je te lis, cela ne fait que le surconfirmer Wink

Rare sont mes amis parents qui me parlent de tout ce que tu as développé après l'arrivée d'un enfant.
La majorité sont "cuicuitlespetitsoiseaux" et d'autres confient des "la vie avec bébé, ça change tout, c'est ultra crevant" ou "je n'ai plus le temps de rien" mais se rattrapent très vite avec des trucs du style "oui mais cela t'apporte tellement de choses" (dans ma tête, je complète en disant "ouais, tellement d'emmerdes :olol: ) car le tabou les rattrappe, la peur de voir la vérité éclater et de ne pas savoir la gérer (le fameux "je regrette")

Maintenant que tu as bien posé tout cela, je me demande ce qui te fait hésiter pour le 2ème.
Ça a l'air limpide: ne surtout pas commettre cette erreur une 2ème fois.
Et face à cela, les hormones même si elles ont l'air de générer une forte pulsion chez toi, ça devrait être du pipi de chat.
Tu devrais tout faire pour avoir un diu (voire une stérilisation) ou utiliser un préservatif non négociable, etc car les bénéfices sont largement supérieurs aux coûts et conséquences...

Bref, selon moi, il y a autre chose qui te pousse à craquer et les hormones sont un peu comme "l'arbre qui cache la forêt"...
Tu écris que "tu as été un accident", il y a l'épisode de l'Ivg (un accident non assumé)
Il y a peut-être un côté "se sentir coupable" et quelque chose de l'ordre de la réparation.
avatar
moustache

Messages : 263
Date d'inscription : 01/12/2009
Localisation : Devant mon écran!

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Jeu 18 Jan 2018 - 18:05

"moustache"

Bref, selon moi, il y a autre chose qui te pousse à craquer et les hormones sont un peu comme "l'arbre qui cache la forêt"...
Tu écris que "tu as été un accident", il y a l'épisode de l'Ivg (un accident non assumé)
Il y a peut-être un côté "se sentir coupable" et quelque chose de l'ordre de la réparation
mais en fait non , je n'hésite pas vraiment , je SAIS que je ne veux pas de 2éme, mais j'ai un mal de chien a aller vers la remise en route d'une contraception. une sorte d'ambivalence malgré moi dont je ne sais que faire , comme si je n'arrivais ni à aller à gauche, ni a aller à droite , mais que je sois sure de ne pas vouloir aller à droite , je me sens un peu coincée au milieu quoi

en fait j'ai débarqué ici en pleine crise de pulsion , mais depuis hier , suite entre autre  à ma dose de "vaccin", je me sens mieux, plus libérée de la partie envie, plus proche de mon envie de ne pas en avoir  ,  disons que les 2 parties de moi même sont plus d'accord  .
je pense que tu as peut être raison pour le fait qu'il y ai peu être un truc en plus des hormones qui brouille mes pistes , il faut que j'y réfléchisse car si c'est le cas, ça n'est qu'en en prenant conscience que je pourrais agir dessus
je vois bien un truc mais...ça ne me parait pas clair ...

je suis très terre a terre comme fille, et oui plutôt réaliste ,je n'aime pas trop me voiler la face , mais j'avoue que ce  qui se passe en moi me dépasse, je n'en comprends pas le sens

sinon , je vois bien que j'ai trop peur de tomber enceinte et que je ne le veut pas, car entre abstinence et préservatif , je ne laisse aucune place à un accident , donc ça me confirme bien à moi même que je ne veux pas de 2ém, mais bon, je me surveille car "le truc" est fourbe !

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Jeu 18 Jan 2018 - 18:16

c'est marrant car ce matin, je me disais que si il était livré à 10 ans pourquoi pas, mais l'idée d'un bébé d'abord et de ce que ça va prendre de moi ( tout ), d'une grossesse avec tout ce que ça demande d’affronter et qui me terrifie toujours ,de e que ça va impliquer pour mon couple , c'est juste pas possible , quelque part j'ai déjà fait/vécu tout ça et ça suffit , pas du tout envie d'y retourner , ce sont de vrais garde fou ( je me dis qu'heureusement que ma bs a eu le siens , je suis sure que ça participe grandement à me calmer , malgré ce que j'aurais cru en théorie )

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Ven 19 Jan 2018 - 17:18

banzai ..j'avais envie de continuer ce post sous forme de "journal"

et j'ai bien envie de reprendre la methaphore de lyzzz :
lyzz a écrit: Pour certains, un enfant c'est l'horreur absolue, il n'y a aucun doute, pas besoin de peser le pour et le contre. On va les appeler les CF 100% pur bœuf. Pour d'autres, une partie d'eux se sent attirée par l'idée d'enfantement, pour quelques raisons précises ou sans véritable explication, alors que l'autre partie d'eux-mêmes se sent repoussée par l'idée de procréation, là encore pour tout un tas de raisons. Je les appellerai les CF Charal : un peu de boeuf, un peu de cheval bien planqué.
Le CF Charal doit parfois livrer un débat intérieur et faire taire une certaine partie de soi ("la mère" dont parle Orion, ou le "cheval" dans ma métaphore douteuse bien que lasagnesque).
Je continue dans la lasagne : la plupart du temps, le bœuf est le plus fort, mais parfois le cheval l'emporte. Et c'est le drame.
Donc je crois en effet que tout CF Charal peut un jour perdre sa CFitude par faiblesse, pour garder un compagnon, parce qu'il a perdu contact avec ses vraies envies, à force de pression de l'entourage. Et le regretter ou pas.

voila, je suis arrivée ici alors que le cheval s'emballait et que le boeuf avait peur ne ne pas réussir à le contenir. en effet , si je suis venue ici , c'est que quelque part ma décision était prise car si j'avais souhaité refaire un enfant , il suffisait de lâcher le cheval et je ne serais jamais venue ici

je pense que chez moi c'est simplement que la disquette "pulsion d'enfantement" a été installée ou mise en route à un moment , et qu'elle suis sont programme tout simplement . la pulsion est cette fois  aussi forte que ponctuelle( le reste du temps je me fou de cette problématique, qui n'en est pas une du coup  ) ,   elle arrive a faire en sorte de m'embrouiller la tête tant et si bien que je n’arrive pas a exprimer ni les mêmes choses, ni de la même façon selon si elle s'active ou non . comme si mon mode de pensée 100% pur boeuf devenait inaccessible . aujourd'hui je n'ai aucun doute sur le fait d' échapper au petit 2ém...alors qu'il y a quelques jours j'avais tres peur d'y céder
bref , je suis sans doute une fille tres primitive tout simplement , proche de ses hormones , et que j'ai subis les classiques pressions de la disquette , celle de la 30aine, et aujourd'hui  celle de la 40 aine .. ..;sauf que j'ai po envie  ! et du coup , ça fou le bordel

j'ai déja eu l'occasion de constater mes changement de personnalité ou plutôt dits "d'humeur" , lors des différentes phases de mon cycle, un coté jekyll et hide  , ça n'est ni systématique, ni toujours aussi important , tres variable , et cette fois ci la pulsion que j'ai ressenti s'est faite tres forte  

déja à l'époque , je ne saurais dire si c'est l'ivg(grossesse) qui a libéré la pulsion ou si c’est la pulsion qui a provoqué ce qui m'a mené à l'ivg(grossesse)


c'est quelque part passionnant a observer...si ça n'était pas si perturbant , et si pénible à vivre
je me demande d'ailleurs comment ça va se passer quand j'aurais enfin mon sterilet . ..le cheval va t'il enfin définitivement rentrer à l'écurie, bouffer son foin et me lâcher la grappe  ou ruer dans les brancards  ?... tenter quelques ruades  ... se calmer ?


ce matin je me demandais dans quelle mesure les parents qui lâchent totalement l'éducation de leur mômes ne sont pas des parents qui regrettent ( une forme de "j'en ai plein le cul , et j'ai plus envie" )

je note aussi que certaines femmes qui se font ligaturer , finissent à l'occasion d'une nouvelle rencontre par se faire dé-ligaturer . passer de profonde conviction à doute, de non envie à envie,  n'est don pas si rare que cela même si je pense que ça n’est pas une majorité . ça expliquerait aussi la frilosité des médecins au sujet de la ligature, si c’est pour se retrouver avec des nanas en plein crise hormonale qui les emmerdent pour qu'ils refassent  ce qu'elles on voulu défaire  avant , je me dis... ça peu se comprendre  !

je me demande aussi dans quelle mesure les couples qui se séparent apres avoir eu un ou plusieurs enfant , n'auraient pas juste  ou aussi "fini leur devoir biologique" et changeraient de partenaire...pour recommencer ou non

haaaa ben ça fait du bien de redevenir soi même en tout cas !

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  Ughette le Ven 19 Jan 2018 - 18:46

orion18 a écrit:je note aussi que certaines femmes qui se font ligaturer , finissent à l'occasion d'une nouvelle rencontre par se faire dé-ligaturer . passer de profonde conviction à doute, de non envie à envie,  n'est don pas si rare que cela même si je pense que ça n’est pas une majorité . ça expliquerait aussi la frilosité des médecins au sujet de la ligature

Quelques chiffres trouvés au hasard :

L'étude "Facteurs déterminants le regret après ligature tubaire" (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4189862/) réalisée en 2014 à Casablanca compte environ 50% de regrets, mais indique notamment que la période de réalisation de la ligature tubaire des femmes de notre étude était pour la plupart (73%) en trans-césarienne, et la durée de décision et d'explications concernant la ligature tubaire était moins de 30 minutes chez 38 (73,1%) femmes.
En gros, pour beaucoup de femmes ligaturées, la décision a été prise sur proposition du médecin alors qu'elles venaient à peine d'accoucher et que leur ventre était encore ouvert. On ne peut pas dire que ça soit une décision réfléchie, ce qui explique aisément l'apparition de regrets par la suite.

Un rapport canadien publié en 2015 et intitulé "Consensus canadien sur la contraception" (http://www.jogc.com/cms/attachment/2090175637/2075634070/mmc1.pdf) indique aussi : D’autres études récentes menées dans divers pays ont constaté des probabilités de regret variant de 2% à 5,5% au cours des années suivant la tenue d’interventions de contraception permanente, ce qui ne me paraît pas énorme.

Cette étude datant de 2000 (http://www.em-consulte.com/en/article/114043#JGYN-09-2000-29-5-0368-2315-101019-ART7-TAB2) tire la conclusion suivante : L'analyse des circonstances de la stérilisation tubaire chez ces patientes fait ressortir 3 facteurs principaux de risque de regrets après une telle opération :

   le jeune âge (< 30 ans) au moment de la stérilisation (56 % des patientes) ;
   la réalisation de cette stérilisation en cours de césarienne, dans le post-partum ou post-abortum immédiats (53 % des cas) ;
   le climat de mésentente conjugale au moment de la décision opératoire (74 % des demandes sont faites après rencontre d'un nouveau partenaire).

Au terme des 3 années d'observation, 69 % des patientes ont renoncé à leur projet [de pouvoir à nouveau procréer] pour diverses raisons analysées dans l'étude.
avatar
Ughette

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2016
Localisation : Limousin

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Lun 29 Jan 2018 - 14:50

merci pour les liens Uguette ! je me rends compte que ma gynéco d'avant a été tres pro sur le sujet , ça semble nécessaire .! je suis encore plus convaincu d'être dans un "cap a risque" et que ça va me passer , dernier soubresaut d'envie avant que ça se termine quoi

ce weekend je me suis souvenue que les père étaient de remarquables contraceptifs à eux tout seuls ! un de plus, un de ceux qui en voulait (5 !!!) passe sont temps à fuir sa maison, est emmerdé de rentrer chez lui, ben oui trop bruyant , trop agité, pas moyen d'être tranquille quoi , la maison n'est plus un repère paisible et confortable.
je l'ai bien souvent observé ça aussi avant , tres souvent en fait et ça fait partie des trucs qui me font horreurs. madame coincée à s'occuper des mômes et mr en vadrouille pour esquiver .
je n'ai rien dit au sujet de notre choix de ne pas en avoir , (trop peur de me porter la poisse ) mais j'ai été envahie par une sensation de bien être... quel pied de s'extirper de cette "obligation" !!!
la prochaine fois que je le vois il faut absolument que je lui pose des questions, pourquoi 3 alors que le premier s'était déja révélé pénible et qu'ils pensaient s'en tenir là ...?
bon du coup , je suis encore plus contente de nous épargner ça !

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

contraception

Message  mireille le Lun 29 Jan 2018 - 18:01

Oui , je suis d'accord avec toi mais on met rarement 5 enfants au monde en même temps . C'est bien d' être "féminine " et suivre les ordres de son mari , chacune ses opinions mais il ne faut alors pas se plaindre , à moins d'avoir des convictions religieuses mais on revient toujours au même problème : les pondeuses coutent chères à l'état .

mireille

Messages : 650
Date d'inscription : 20/09/2010
Age : 59
Localisation : hainaut Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  Chrysalia le Lun 29 Jan 2018 - 19:53

mireille a écrit:les pondeuses coutent chères à l'état .
Donc, au contribuable : surtout celui qui n'a pas d'enfant... Et là où c'est pire c'est que les pondeuses "aspirantes" nous coûtent aussi. J'ai appris que les 3 ou 4 premières tentatives de FIV (je sais plus le chiffre exact) dans le cadre d'une PMA sont prises en charge par la Sécu si les 2 conjoints sont hypofertiles.
Je finance donc bien malgré moi la prolifération d'une espèce que je souhaiterais pourtant voir s'éteindre paisiblement Neutral
avatar
Chrysalia

Messages : 2634
Date d'inscription : 21/08/2014
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  V363 le Lun 29 Jan 2018 - 22:05

Ma pauvre, ça semble vraiment comme une sorte de problème de drogue... Être si déchirée relève peut-être d'un mal-être qui a peu à voir avec la procréation, finalement. C'est juste une hypothèse comme ça, à toi de voir... Tu n'aurais pas envie de faire quelque chose de sérieux pour calmer ton anxiété, dans un premier temps: antidépresseurs, méditation?... (moi j'aime beaucoup faire des retraites de méditation, enfin chacun son truc). En tous cas prends soin de toi, et je t'envoie mes pensées compatissantes!
avatar
V363

Messages : 43
Date d'inscription : 27/01/2018
Age : 46
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Mar 30 Jan 2018 - 18:28

de sa part à elle , je ne pense pas du tout qu'il s'agisse d’obéissance mais d'envie, de projet qui était déja là et suis son cours , si il ne s'agissait que des envies de mr il n'y aurait sans doute pas eu de 3ém...

tout coûte cher au contribuable, les fumeurs, les malades  issus de la malbouffe industrielle,les actionnaires qui veulent toujours plus de sous ...et les marionnettes  que l'on mets au pouvoir ..etc, on se coûte cher à nous même, peu importe le domaine au fond ...

v363 oui c'est un peu ça , comme un probléme de drogue, mais ça s'appelle hormones,  et quand c'est hormone vs conscience , c’est le clash et j'angoisse de céder , je ne suis jamais déchirée sur rien en dehors de ça

quand j'aurais mon stérilet , je ferais 2 gros doigts à mère nature et je pense que le probléme ne sera plus

mais du coup je me rends comte à quel point faire des enfants n'est pas vraiment un choix finalement mais une cession

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  V363 le Mar 30 Jan 2018 - 18:56

xcusez mon ignorance mais en quoi un stérilet met-il à l'abri du désir ou de la pulsion de procréer? Je ne connais vraiment rien à la chose, je pose la question en toute bonne foi (mais oui, je suis étonnée que relativement peu de CF ici semblent choisir la stérilisation?)...
avatar
V363

Messages : 43
Date d'inscription : 27/01/2018
Age : 46
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Mar 30 Jan 2018 - 19:29

V363 a écrit:xcusez mon ignorance mais en quoi un stérilet met-il à l'abri du désir ou de la pulsion de procréer? Je ne connais vraiment rien à la chose, je pose la question en toute bonne foi (mais oui, je suis étonnée que relativement peu de CF ici semblent choisir la stérilisation?)...

rien du tout , c'est purement symbolique ! ça sera quelque part le trophée qui montrera clairement ma victoire sur la pulsion de reproduction. concrètement , psychologiquement à la suite cet acte , je ne sais pas ce que ça va donner . ça peu me permettre de passer définitivement à autre chose , ça peu aussi mettre le programme en panique/alerte..etc,, je gérerais ça en temps et en heure, je m'attends à tout mais je sais aussi que mon choix est réfléchi , ça sera toujours mon pt de repère . être convaincue d'avoir "pensé à tout" et d'avoir fait un choix en pleine conscience m'a toujours permis de ne jamais avoir de regret , je sais pourquoi je fais les choses et je sais que c'est en accord avec moi même , en tout cas au moment de la décision ...

je ne veux pas laisser les hormones et l'instinct prendre des décisions à ma place , là j'agis clairement en ce sens

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Mar 30 Jan 2018 - 19:35

pour la stérilisation, je ne parlerais que pour moi , c’est une chose à laquelle j'ai souvent pensé( quand j'était sure de ne jamais en vouloir, que je n'avais jamais ressenti l"envie en plus de trouver ça totalement masochiste, quand j'en ai eu mon fils et ai pensé que je ne m'étais pas trompée sur moi même, en out cas dans une certaines mesure , aujourd'hui encore quand je pense à la possibilité de ne plus permettre au "programme" de prendre le dessus ..), mais que je me sais incapable de faire . je dirais que ne pas vouloir est une chose, ne pas pouvoir en est une autre et c'est une façon de s’ôter la possibilité du choix et la liberté de changer d'avis

mais en fait je pense qu'une partie de moi me l'interdit tout simplement (l'instinct ?)et que je peux trouver des raisons de le justifier , on en trouve toujours, quelque soit notre inclinaison

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  Ughette le Mar 30 Jan 2018 - 20:21

orion18 a écrit:et quand c'est hormone vs conscience , c’est le clash et j'angoisse de céder

C'est dingue comme ce que tu racontes est ce que je redoute le plus aujourd'hui pour moi dans le futur (j'en parle d'ailleurs rapidement dans mon post de présentation) : aujourd'hui je n'en veux pas, je pense que c'est un choix affirmé, j'imagine qu'il y a peu de risques que je change d'avis. A partir de là, il m'est très difficile d'imaginer que quelque chose (en dehors d'un "accident" sans possibilité d'avortement) pourrait aller à l'encontre de ce choix. Et pourtant, tu sembles être la preuve que malgré un état de conscience solide qui rejette absolument la reproduction, une part de ton corps la réclame avec une force inouïe... pale

C'est pour ça que je réfléchis à prendre cette décision : passer sur le billard pour une stérilisation tant que mon corps ne me retient pas, et qui me sauvera définitivement d'une situation à risque comme la tienne. Tu donnes tellement l'impression d'être sur le fil, sur le point de basculer sans avoir aucune prise là-dessus, que c'en est effrayant :triste:
avatar
Ughette

Messages : 49
Date d'inscription : 26/07/2016
Localisation : Limousin

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Mar 30 Jan 2018 - 22:38

j'avoue que si on m'avais dit ça avant , j'aurais voulu le faire aussi pour être sure que ça n'arrive pas . je crois que changer d'avis était ma pire angoisse juste apres le déni de grossesse ...mais je ne pensais pas que ce soit possible, je ne pensais pas que mon dégoût des enfants, ma terreur de la grossesse et de l'accouchement , que mon dégout /terreur de la vie avec des enfants pouvaient se faire doubler  !je pensais être immunisée contre de genre de chose et ....j'en suis sur le cul encore aujourd'hui ...surtout que je n'ai pas changé dans le fond

sur le fil , oui , car j'en suis réduite à devoir me surveiller de prés  pour repousser cette pulsion qui "n'a pas de sens"  !

j'ai lu pas mal de post, de présentations aussi , je sais que d'autres ici ont eu de genre d'appel du ventre malgré des certitudes et une conscience qui va à l'opposé...
tu as quel âge  ? peut être as tu déja passé ces "zones à risques" sans sourciller  ?

je ne sais pas ce qui serait le plus dur, et ça reste personnel, mais faire un choix définitif pour être sure de ne jamais se laisser changer d'avis et risquer de finir par "céder"(ou pas  !!!)
ou ne pas le faire et risque de subir ce "changement" (ou pas )
est ce qu'un revirement alors qu'on a choisi la stérilisation est canalisant ou destructeur  ? il y a sans doute autant de réponses et de façon différentes de vivre ça qu'il y a de "type de cf"

je crois aussi que le fait que ce soit la fin des possibilités pour moi joue beaucoup, j'ai ressenti ces appels d'autres fois  , je n'ai pas eu de mal a y résister mais  ça pouvait être "plus tard", ce qui n'est plus vraiment  le cas maintenant . c'est sans doute pour ça que c'est aussi fort

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  suzzzie le Mer 31 Jan 2018 - 4:23

Je me trompe peut être mais il me semble me souvenir qu'avant de te faire la ligature tu dois passer bon nombre d'étapes (y compris questionnaire psy?) où on essaye de te dissuader / challenger ta motivation, pour être sûr que TU ES sûre. Du coup y a-t-il vraiment une chance de l'obtenir quand le doute est déjà là? Car la peur du doute c'est déjà un peu le doute non? (Ceci dit sans jugement par une CF-à-moments-de-doutes)
avatar
suzzzie

Messages : 630
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 35
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  orion18 le Jeu 1 Fév 2018 - 9:08

suzzzie a écrit:Je me trompe peut être mais il me semble me souvenir qu'avant de te faire la ligature tu dois passer bon nombre d'étapes (y compris questionnaire psy?) où on essaye de te dissuader / challenger ta motivation, pour être sûr que TU ES sûre. Du coup y a-t-il vraiment une chance de l'obtenir quand le doute est déjà là? Car la peur du doute c'est déjà un peu le doute non? (Ceci dit sans jugement par une CF-à-moments-de-doutes)

c'est clair  !  c'est pour ça que je ne me leurre pas , au dela du fait que je suis sure de ne pas être capable d'aller au bout , je suis tout aussi sure qu’aucun médecin  ne m'y autorisera ; soit je suis honnête et explique les choses telles qu'elles sont , comme ici  et c'est cuit , soit je tente mentir et c'est cuit aussi

d'aileurs j'aimerais bien savoir comment d'autres résistent a cet appel auquel elles refusent de répondre ? par quels moyens ?

orion18

Messages : 83
Date d'inscription : 10/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: cheminement d'une ex CF

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum